fbpx

NETendances 2020 – Les personnes avec incapacité et le numérique

Premier portrait numérique des adultes québécois avec incapacité

À l’occasion de la Semaine québécoise des personnes handicapées qui a lieu du 1er au 7 juin, l’Académie de la transformation numérique rend publique une enquête NETendances intitulée Les personnes avec incapacité et le numérique. Cette enquête dresse pour la toute première fois le portrait numérique des adultes québécois avec incapacité. Elle fait état des difficultés rencontrées par ceux-ci lorsqu’ils naviguent sur Internet et présente certaines pistes de solutions pour y remédier. La notion d’incapacité retenue pour les fins de l’enquête inclut toute difficulté de nature auditive, visuelle, cognitive, physique ou psychologique ainsi que tout autre problème de santé de longue durée.

Avec la collaboration de :

Découvrez l'enquête NETendances

Les personnes avec incapacité et le numérique


L'incapacité chez les adultes québécois

Qu’entend-on exactement par incapacité?

Dans le cadre de cette enquête, on a demandé aux répondants de recenser les difficultés qu’ils ont à faire certaines activités. On parle ici de difficultés ou de conditions à long terme qui durent depuis six mois ou qui pourraient durer six mois ou plus. Il s’agit soit d’une difficulté à voir (même en portant des lunettes ou des verres de contact); une difficulté à entendre (même en utilisant un appareil auditif); une difficulté à marcher, à utiliser des escaliers, à se servir de ses mains ou de ses doigts ou à faire d’autres activités physiques; une difficulté à apprendre, à retenir de l’information ou à se concentrer; une quelconque condition d’ordre émotionnel, psychologique ou de santé mentale; et enfin, tout autre problème de santé ou condition à long terme qui dure depuis six mois ou qui pourrait durer six mois ou plus.

En 2020, lorsqu’il s’agit de faire certaines activités, près du tiers des adultes québécois (31 %) reconnaissent rencontrer « souvent » ou « toujours » l’une ou l’autre des difficultés mises en relief ci-haut dans l’encadré. Chez les adultes âgés de 18 à 34 ans, c’est même 41 % d’entre eux qui reconnaissant rencontrer « souvent » ou « toujours » l’une ou l’autre des difficultés évaluées. Chez les adultes âgés de plus de 34 ans, cette proportion est moindre avec 29 % chez les 35 à 54 ans, 26 % chez les 55 à 64 ans et 28 % chez les adultes âgés de 65 ans et plus.

Difficulté à naviguer sur Internet selon le type d’incapacité

À la question « Vous arrive-t-il de rencontrer des difficultés lorsque vous naviguez sur Internet à cause de votre condition? », c’est autour de trois répondants sur dix qui ont mentionné qu’effectivement c’était le cas. Rappelons qu’il s’agit ici des adultes qui rencontrent « souvent » ou « toujours » l’une ou l’autre des difficultés à faire certaines activités. Il est question de difficultés ou de conditions à long terme qui durent depuis six mois ou qui pourraient durer six mois ou plus. Mentionnons que certaines personnes peuvent avoir plusieurs incapacités.

Solutions envisagées pour faciliter la navigation sur Internet des internautes avec incapacité

Afin de déterminer ce qui pourrait aider les adultes internautes qui vivent avec une incapacité et une difficulté sous-jacente à naviguer sur Internet, nous avons proposé à nos répondants quelques solutions : une aide technique, des sites plus accessibles, des sites plus faciles à comprendre, davantage de sous-titrages et d’accès à la langue des signes québécoise (LSQ), le grossissement des caractères et enfin, de l’information plus facile à trouver.

Les achats en ligne chez les adultes québécois avec incapacité

Notre collecte réalisée en janvier 2021 montre que plus des trois quarts (81 %) des adultes québécois avec incapacité ont réalisé personnellement, dans le courant de l’année 2020, au moins un achat en ligne, ce qui représente un écart de 3 points de pourcentage comparativement au pourcentage observé chez l’ensemble des adultes québécois (78 %). Notons aussi que les personnes avec incapacité ont dépensé davantage en ligne, en moyenne 1 159 $ en 2020 comparativement à la moyenne de 1 048 $ pour l’ensemble des adultes québécois.

Partenaires financiers