fbpx

NETendances 2020 – La famille numérique

Le temps passé devant les écrans a bondi chez les jeunes Québécois depuis le début de la pandémie

Selon notre enquête NETendances, 76 % des jeunes Québécois de 6 à 17 ans passent plus de temps devant leurs écrans à la maison depuis le début de la pandémie. L’enquête intitulée La famille numérique révèle également que 40 % d’entre eux passent en moyenne plus de 10 heures par semaine à naviguer sur Internet, ce qui représente une hausse de 15 points de pourcentage en un an.

Avec la collaboration de :

Découvrez l'enquête NETendances

La famille numérique


Temps passé sur les écrans chez les jeunes âgés de 6 à 17 ans

Depuis le début de la pandémie liée à la Covid-19, les trois quarts (76 %) des jeunes âgés de 6 à 17 ans ont passé, selon le parent répondant à l’enquête, plus de temps devant les écrans à la maison, que ce soit par exemple un écran de télévision, d’ordinateur, de tablette électronique ou de téléphone intelligent. Plus spécifiquement, c’est 41 % de tous ces jeunes de 6 à 17 ans qui auraient passé quotidiennement beaucoup plus de temps devant les écrans.

Nombre d'appareils électroniques utilisés par les jeunes de 6 à 17 ans

Quant au nombre d’appareils électroniques utilisés par les jeunes de 6 à 17 ans à la maison ou ailleurs, 89 % des jeunes font l’usage de plus d’un appareil, un résultat en hausse de 18 points de pourcentage comparativement à 2019 alors que 71 % des jeunes en faisaient de même. L’enquête montre également que 67 % des jeunes âgés de 6 à 17 ans utilisent trois appareils électroniques et plus en 2020 comparativement à 40 % en 2019, ce qui représente une augmentation de 27 points de pourcentage en un an.

Présence des jeunes âgés de 6 à 17 ans sur Internet par l'entremise d'une adresse courriel ou d'une page de profil personnel sur les réseaux sociaux

En 2020, près des trois quarts (70 %) des jeunes âgés de 6 à 17 ans disposent, selon leurs parents répondants, d’une adresse courriel ou d’une page de profil personnel sur un réseau social, comme Facebook ou Instagram. Il s’agit d’une augmentation de 13 points de pourcentage par rapport à 2019. Plus spécifiquement, 62 % des jeunes âgés de 6 à 17 ans disposent d’une ou de plusieurs adresses courriel et 47 % disposent d’une page de profil personnel sur un réseau social.

Risques perçus par les parents que leur enfant âgé de 6 à 17 ans soit victime d'intimidation

En 2020, plus de la moitié (57 %) des parents québécois de jeunes âgés de 6 à 17 ans considèrent comme assez ou très probables les risques que leur enfant soit victime d’intimidation sur Internet, que ce soit par des pairs ou par des personnes inconnues. Il s’agit d’une hausse marquée de 13 points de pourcentage comparativement à la situation de 2019 alors que 44 % des parents partageaient cette crainte. Cette situation est encore plus marquée lorsque le jeune est de genre féminin.

Partenaires financiers